Carte Blanche à Nathalie la ‘Maestro’ de ‘N’oubliez pas les paroles’ aux 8 victoires et 93 000 euros

Nathalie Masters Noplp

Nathalie, il y avait 2 Nathalie, maintenant il ne nous en reste qu’une.
Les deux Nathalie sont douces, discrètes. Celle qui a survécu, aux nouveaux monstres de Maestro de N’oubliez pas les paroles de Nagui,
c’est Nathalie la Belge, en seulement 8 victoires, elle a su marquer l’émission.
Lisez sa carte blanche elle lui correspond totalement.


LA CARTE BLANCHE DE NATHALIE

Nathalie NoplpL’aventure « N’oubliez pas les paroles », c’est une histoire d’amitié et de chaleur humaine, du début à la fin.
Ces quelques mots résument bien, selon moi, mon vécu. Puisque l’on me tend la plume, je vais tenter de vous la raconter sans plomber l’ambiance.
Pour moi, l’histoire commence par une inscription « surprise » par une amie et un coup de fil d’autant plus surprenant :
« Bonjour Nathalie, tu t’es inscrite pour le casting ?! »… « Euh… non. Enfin je ne sais pas, peut-être ? ». Cette fois-là, je passe le casting à Lille, sans succès, mais nous sommes nombreux dans ce cas !
N’abandonnez pas !
Un an plus tard, nouveau coup de téléphone : le casting vient pour la première fois à Bruxelles et naturellement, les Belges sont conviés.
Je retente ma chance avec juste l’envie de me faire plaisir parce qu’en réalité,
les castings, ce sont de merveilleux moments de bonne humeur et de musique.
Début novembre 2014, le téléphone sonne à nouveau et je suis conviée pour l’enregistrement !
Je n’y crois pas !
J’ai le cœur qui bat à 100 à l’heure !
Je suis à la fois excitée et terrifiée !
À mon arrivée sur le tournage, je découvre une équipe toute prête à faire baisser mon stress. Je passe quatrième, je pense et je n’ai qu’une pensée en tête : « surtout, ne tombe pas, surtout ne tombe pas ».
Il faut le savoir, je suis la maladresse incarnée…
Mon aventure commence là.
Je chante et je ne réalise pas ce qu’il se passe.
Mon passage « éclair » par rapport à d’autres maestros (8 victoires seulement) me propulse en tête du classement avec 93 000 EUR.
J’ai des souvenirs plein la tête et on me glisse à l’oreille : « on va bientôt faire des masters », les premiers sous la nouvelle formule !
Chacun vit des choses plus ou moins difficiles.
Pour moi, la fin de l’année 2014 ne fut pas aisée et cette aventure fut une véritable bulle d’oxygène.
Décembre 2014 : me voici convoquée pour mes premiers masters.
Personne ne m’y attend : mes diffusions débutent à peine au moment des enregistrements.
Je mesure ma chance d’être là, une deuxième fois, le bonheur que c’est de pouvoir chanter en live avec un orchestre formidable, le plaisir que c’est de retrouver cette équipe exceptionnelle et d’être confiée à leurs bons soins.
Je suis stressée ! Dix fois plus que la première fois.
C’est qu’ils sont forts ces maestros, dont Lucia, avec 16 victoires.
Pour être honnête, je ne me sens pas légitime, du haut de mes 8 petites victoires. Quelle pression !
Mais les maestros sont formidables, je passe un super moment, comme sur un nuage et je rentre en Belgique des étoiles plein la tête.
Juin 2015 : je n’en reviens pas !
Un nouveau coup de fil !
Je ne pensais pas avoir le bonheur de fouler à nouveau ce plateau, et si tôt !
Je retrouve certains de mes camarades et j’en découvre d’autres : Lucile, Julien, Nathalie, Angéline. J’ai une grosse pensée pour ceux que je ne retrouve pas pour cette édition.
Encore une fois je suis entourée d’une vague de bienveillance, l’équipe est super, les autres candidats sont talentueux et tellement humains.
J’ai toujours cette crainte de la « chute » en montant sur le plateau, même à la troisième fois. J’ai toujours les mêmes battements de cœur, le même stress, mais aussi le même plaisir, le même étonnement d’avoir encore une fois la chance d’être là !

Cette chance, je l’ai encore eue deux fois depuis.
Je fais partie des chanceux qui ont « survécus » aux différentes entrées dans le classement, entrées qui sont autant de découvertes et de rencontres humaines, de liens noués avec des personnes merveilleuses, de fou-rires, de chansons.
Je me revois à 14 ans, au sortir des stages : « on sera amis pour la vie », qui ne l’a pas pensé à cet âge-là ?
Je retrouve cette sensation de connexion avec ces maestros et nous la cultivons ensemble.
Nous sommes là les uns pour les autres, quand la critique se fait dure, voire injuste, quand le monde nous fait le gros dos, quand on a le blues, quand tout va bien, quand on gagne, quand on perd, quand la vie quotidienne nous lasse, quand l’horreur nous rattrape.
Bien sûr, l’intensité de ce sentiment n’est pas la même avec tous, mais elle est là.
Et c’est là, selon moi, le plus grand gain pour chacun de nous, nous qui avons eu la chance de vivre et revivre une expérience exceptionnelle que je vous souhaite à tous. Nous avons tous gagné de nouvelles amitiés, une autre forme de « famille » que nous nous sommes choisie.

Nagui l’a souligné une fois, je suis pudique quand il est question d’exprimer mes émotions.
Pourtant les années passent et nous prouvent à tous à quel point il est important de dire les choses. Je ne suis sans doute pas la seule à avoir l’impression d’avoir vieilli de plusieurs années en quelques mois…

Alors je voulais conclure par un grand merci.
Merci à toi qui m’as inscrit « à l’insu de mon plein gré » (tu te reconnaîtras).
Merci à l’équipe casting : de m’avoir rappelée d’abord, mais surtout de m’avoir toujours fait me sentir « à la maison » et bienvenue.
Merci aux musicos d’avoir accompagné un rêve devenu réalité (chantez seule en live, vous n’imaginez même pas !) avec tant de talent et de m’avoir « sauvée » de mes propres maladresses.
Merci aux maquilleurs, aux coiffeurs, et à tout le reste de l’équipe de l’émission de nous parer de lumière et de faire en sorte que le public ne voie pas que nous n’avons presque pas dormi, que nous avons aussi nos soucis…
Merci à Nagui de nous accueillir avec chaleur et de nous mettre à l’aise en plateau. Merci au public, qu’il nous apprécie ou non, c’est aussi grâce à vous et un peu pour vous que nous vivons cette aventure.
Et merci aux autres maestros pour leur bonne humeur, leur accueil, leur gentillesse, leur chaleur, leur soutien, leur humour, leurs taquineries…
Moi, je les aime et je les admire.
J’espère que vous aussi !
Je souhaite à chacun de cultiver la confiance, l’amitié, la bienveillance… l’insouciance, de chanter, de danser, de rire, de marcher pieds nus dans l’herbe et cheveux au vent… de vivre.

Nathalie


Masters Noplp Gauthier Nathalie

Ce soir vous avez assisté au match des Masters de N’oubliez pas les paroles de Nagui.
On retrouve Nathalie Face à Gauthier, c’est Gauthier qui commence avec la chanson à 50 points qu’il marque, Nathalie n’a pas cette chance avec la question à 40 points.
Elle arrive avec un zéro à la même chanson et se retrouve dans le fauteuil pour écouter ACDC .
Nathalie Masters 2016
La même chanson est ‘Les Poèmes de Michelle’ mais bien que Nathalie aille plus loin que Gautjier, cela ne lui permettra pas de combler son retard et c’est Gauthier qui gagne la première manche avec 36 points d’avance.

Gautier Vs Nathalie NOPLP

Pour la seconde manche c’est Nathalie qui commence avec la chanson à 50 points,
dont elle trouve les paroles manquantes.
Gauthier perd à la chanson à 40 points, Nathalie gagne la chanson à 30 points,
Gauthier se retrouve donc a son tour dans le fauteuil avec aucun point avant d’affronter la même chanson ‘Un autre Monde’ de Téléphone.
Malgré une belle remonté de Gauthier c’est Nathalie qui gagne la manche et le match.
C’est elle donc qui affrontera demain Lucia.

10 réflexions sur « Carte Blanche à Nathalie la ‘Maestro’ de ‘N’oubliez pas les paroles’ aux 8 victoires et 93 000 euros »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *